En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 

Vous êtes ici :   Accueil » De choses et d'autres
 

Randos Rhône Alpes

Randos raquettes

Départements voisins

Découvertes régionales

Escapades

Patrimoine

Gastronomie

 

De choses et d'autres

alpage.jpgPourquoi des murets dans le Jura ?.

Il n’est pas rare si vous vous baladez sur les alpages de nos monts Jura de rencontrer des murets. Ils sont rectilignes, en partie écroulés par le temps qui passe et abandonnés. On en trouve sur les pentes du Crêt du Milieu. Certains sont présents pour limiter les alpages et la forêt. Jusqu’au 12e siècle, les alpages étaient communs entre les villages de Farges, Airans, Ecorans, Collonges dans le bailliage de Gex et ceux de Longeray, Léaz, Grésin, Vanchy, Ballon, Lancrans, Confort, Chézery et Menthières dans le bailliage de Bugey. Nul besoin de limites. Après 1813, des murets en pierre sèche furent construits pour délimiter les alpages achetés par des propriétaires aisés de Collonges ou pour séparer la forêt de l’alpage, les troupeaux n’ayant plus le droit de parcourir les bois. De nos jours, on peut constater que les murets même s’ils se dégradent sont encore bien visibles dans le paysage de l’alpage. Ils servent encore d’abri à une certaine faune. Des reptiles, des oiseaux comme les rouge-queue, des mustélidés aiment encore les fréquenter ou les habiter. Ils s’intègrent parfaitement au paysage minéral des sommets, composent des rocailles couvertes de lichens, de Joubarbes et d‘Orpins. Ils peuvent être aussi un bon indicateur pour le randonneur quelque peu égaré pour  se repérer depuis une carte.



Albums photos

Nos vidéos Youtube

Retrouvez toutes nos vidéos Youtube tournées en France

Tests refuges - Gîtes

Météo - Environnement

Tests hôtels - restos

Loisirs

Les chroniques nature