Vous êtes ici :   Accueil » Cime de Jasse - 19/06/11
 
Randos Rhône Alpes
Randos raquettes
Départements voisins
Découvertes régionales
Escapades
Patrimoine
Gastronomie
 
Rando  Cime de Jasse - Massif de Belledonne ( Isère  - 19/06/2011)


(cliquez sur les photos accessibles sous le texte,  pour les agrandir ! )

6h 15 de marche environ  -  16,5 km - dénivelé : 1432 m. - difficulté : bons marcheurs -  Météo : brouillard et soleil, vent localement modéré parfois, ambiance assez fraiche ; 6 à 8° estimés au sommet.

 


Direction en ce dimanche 19 juin le massif de Belledonne pour gravir la Cime de Jasse à 2478 m d' altitude avec au passage une première pour votre webmaster préféré puisqu' il s' agissait de la première fois où je montais si haut en altitude après la randonnée du Grand St Bernard en 2010 (2469 m). La Cime de Jasse en plein coeur de Belledonne marque l' exact point de rencontre de 3 vallées : le Grésivaudan, le Bréda et l' Eau d' Olle. Elle offre une superbe randonnée au coeur de ce massif de Belledonne, assez fréquentée qui conviendra à tout bon marcheur car il y a quand même pas mal de dénivelé. Il n' y avait qu' à voir le nombre de véhicules et de randonneurs au départ. Le départ justement parlons-en !. Il s' est fait depuis Prabert à 1050 m environ. Au préalable, on devait partir d 'un peu plus haut mais la route étant barrée en raison de risques d' éboulements, le dénivelé à faire  fut un peu plus conséquent : un bon 1400 m au final pour un total de 16 bons km. Il faudra compter en enlevant les pauses près de 6h15 de marche environ.
De Prabert, soit vous prenez à gauche en montant un peu dans les sous-bois, soit vous empruntez la portion de la route forestière toute goudronnée. Vous arrivez ainsi à 1300 m au Pont de Betta. 500 m plus loin, vous passez au habert de Muret (1343 m). Suivez le chemin du Pas de la Coche. On grimpe à travers les champs sur des chemins très caillouteux; ce sera le cas jusqu' au sommet du jour. Après les sous-bois, on accède au creux du vallon qui mène ainsi à une traversée à plat jusqu' au Habert d' Aiguebelle à 1740 m. Une bonne pause s' impose à cet endroit où l' on commence à découvrir ce paysage sauvage où la pierre s' impose. On ne continue pas vers le Pas de la Coche mais on bifurque à gauche à hauteur de ce habert d' Aiguebelle. On passe juste à droite du refuge ( indication avec la baignoire)  et l' on poursuit dans les alpages en franchissant vers 2050 m un mur assez raide après lequel vous découvrirez le premier des lacs du Vénétier (2088 m) avec leurs eaux bleu turquoise. Comptez 45 bonnes minutes depuis l' habert pour atteindre les lacs. Vous aurez ainsi monter la partie la plus difficile de cette ascension. Il restera tout de même près de 400 m à monter pour atteindre la cime. Il est préférable donc de faire la pause déjeuner près des lacs continuez sur la croupe et en se tenant à gauche au-dessus du lac traversez le replat des autres lacs.  Il faut près d' une heure depuis Aiguebelle jusqu' à l' arrivée au premier lac où l' on monte au travers de larges lacets dans les pentes au Nord qui soutiennent le vallon du Vénetier. Après la pause casse-croûte qui se fit dans un brouillard hivernal avec une température très fraiche, ce fut la reprise de la rando pour atteindre dans un premier temps le col de la Jasse. La pente finale est assez soutenue mais on a déjà fait le plus gros en dénivelé si bien que les jambes ne sont pas encore trop lourdes !. Du col de la Jasse, vous pourrez voir les lacs du Vénetier que vous aurez franchi mais aussi  au fond le Grand Pic et puis vous aurez une superbe vue sur le massif de la Chartreuse si le temps est bien dégagé qui s' étend du sud au nord du massif et sur la station des 7 Laux-Prapoutel  en contrebas et son domaine skiable; ainsi sous nos yeux on découvre toute la vallée du Grésivaudan. A gauche du col , le long de la crête se trouve la Dent de Bédina à 2430 m  puis juste derrière le Jas des Lièvres à 2325 m. A droite, se trouve à une vingtaine de minutes à pied la fameuse cime de la Jasse. Il reste environ 100 m de dénivelé. Après en avoir fait près de 1300 m, il serait bête d' écarter de pousser jusqu' à cette Cime qui n' offre pas de dangerosité particulière mais à éviter d' emprunter par temps trop maussade ou brouillard trop épais. Mais depuis son sommet on ne regrette pas le déplacement. Vous pourrez encore rencontrer quelques névés comme ce fut le cas ce dimanche. Au sommet, on admire toute la vallée mais aussi par exemple la Dent du Pra à 2623 m qui était encore sous la neige. Pour repartir à Prabert empruntez le chmein de l' aller. Comptez 3h30 environ pour monter à la Cime de la Jasse. Le retour s'effectuera en 2h30 environ.


 

Départ : Parking au terminus de la D 528, Prabert
Accès : de Grenoble prendre l’A 41 et sortir à Brignoud. Monter à Laval par la D 528 et poursuivre jusqu’à Prabert. Continuer par cette même départementale qui prend rapidement l’allure d’une route forestière et venir se garer à son terminus (1300 m) quand celle-ci est accessible sinon s' arrêter à la barrière forestière 300 m d' alt. plus bas. Depuis Bourg en Bresse, comptez 2h30 environ en passant par Belley puis le tunnel du Chat.Direction l' A41 avec sortie à Brignoud et montez jusqu' à
Prabert. Péage aller-retour : 9,40 euros.


 

 

   

 



  

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 




 

 

 






 

 

 

 

 

 

 

 

 






 








 








 









 











Nos vidéos Youtube
Retrouvez toutes nos vidéos Youtube tournées en France
Tests refuges - Gîtes
Météo - Environnement
Tests hôtels - restos
Loisirs
Les chroniques nature