Vous êtes ici :   Accueil » Dent des Portes - 30/01/11
 
Randos Rhône Alpes
Départements voisins
Découvertes régionales
Escapades
Patrimoine
Rando raquettes Dent des Portes ( Massif des Bauges - 30/01/2011)
 
 
 (cliquez sur les photos accessibles sous le texte,  pour les agrandir ! )


En cette fin janvier, il n' est pas facile de trouver dans le massif des Alpes tout comme celui du Jura  à des altitudes moyennes encore de la neige. Or, le massif des Bauges dont la réputation est d' offrir généralement un relatif bon enneigement ne s' est pas démenti pour cette rando raquettes ce 30 janvier 2011. Dès 1160 m d' altitude, la couche d 'une neige assez dure était comprise entre 40 et 50 cm environ , un paysage qui tranchait avec celui offert en direction des versants exposés plein sud qui étaient dégarnis.  Le but était de monter jusqu' à la Dent des Portes qui culmine à 1932 m d' altitude. Elle se trouve donc dans ce massif des Bauges, massif montagneux calcaire des préalpes françaises. Il se situe à la fois sur les départements de Savoie et Haute Savoie. Là nous étions côté Savoie. Tant par la richesse de la faune que par celle de la flore, le patrimoine naturel est remarquable dans cette région et constitue l'un des atouts majeurs du Parc naturel régional du Massif des Bauges créé en 1995. La Dent des Portes est l' un des sommets principaux du massif des Bauges.
Plusieurs accès permettent d' atteindre cette dent que ce soir en raquettes ou skis de randot. Pour notre part, le départ s' est effectué près du parking du Reposoir à un peu plus de 1100 m d' altitude ( 1152 m très exactement) au-dessus de Bellecombe en Bauges. Un dénivelé correct  ( environ 800 m) pour cette sortie raquettes qui s ' est faite dans des conditions climatiques tout à fait agréables même si le ciel était encore nuageux au départ vers 10 h mais très vite au fil des heures le soleil s 'est imposé pour nous offrir un bien beau paysage au-dessus des brumes et brouillards qui sont restés scotchés à la vallée et ce jusqu' à 1000 m d' altitude. La température fut également largement supportable et presque agréable; on se serait cru en plein mois de mars. Pas de soucis donc pour manger sur les pentes qui mènent à la Dent des Portes !. Par la façade ouest la pente bien légère s' élève  nettement plus à partir de l' atteinte des chalets. Pas de grandes difficultés de franchissement pour la gravir mais une neige qui n' était pas d 'une qualité exceptionnelle près le temps doux de ces dernières semaines. Elle était croûtée en surface, fine et bien cristalisée en-dessous, ce qui ne facilitait pas les appuis et les accroches dans la montée. De plus le dévers est assez important sur les pentes, ce qui rendit la tache parfois délicate peu avant le sommet qui est assez pentu comme on peut le voir sur certains clichés. Mais arrivé au sommet, on a la récompense de profiter d 'un beau paysage et d'  être au-dessus de la mer de stratus qui bloqua le mercure à 0° dans les vallées. Pour le retour, on peut profiter de faire une petite boucle supplémentaire qui permet pendant 1 km environ de longer les crêtes de la dent. Ensuite on apprécie pour rejoindre la vallée de pouvoir tracer quasiment tout droit dans la neige; les raquettes vu la qualité de la neige avaient été posées mais dévaler dans la poudreuse ne doit être que génial. Une sortie à refaire un de ces jours !.

 
Pratique : rejoindre la piste du Reposoir puis le Golet de Doucy (1329 m). Partir plein Est en passant par les chalets du Golet et vers 1650 m, s'orienter Sud pour remonter le couloir évident mais exposé afin de gagner les pentes sommitales jusqu'à voir le versant Est. Rejoindre main gauche (Nord) le sommet de la Dent des Portes. Le retour peut se faire par le même chemin ou bien en faisant une boucle. Comptez au total près de 5 h de randonnée ( pauses et repas décomptés)