Vous êtes ici :   Accueil » Les orages
 
Randos Rhône Alpes
Randos raquettes
Départements voisins
Découvertes régionales
Escapades
Patrimoine
Gastronomie
 

Les orages et la grêle

 

orage3.jpgL’été marque la saison des orages sous nos latitudes même s’il peut arriver t’entendre le tonnerre parfois en plein mois de décembre. Mais comment se forment-ils ?. Ce sont de violentes manifestations en rapport avec des mouvements verticaux très violents qui montent et descendent. Ils naissent à l' intérieur de gros nuages qui sont en forme de choux fleurs que l'on appelle plus couramment des cumulonimbus. Ces nuages monter jusqu' à 10 000 voire 12000 m en altitude dans nos contrées et même jusqu'à 16000 sous des milieux tropicaux. Cela est dû soit au réchauffement de l'air par le sol de la terre, soit dû à un front d'air froid. Un déséquilibre se forme entre les charges négatives et positives du nuage. Lors d'un orage, le sommet du nuage est chargé positivement et la base négativement comme une pile par exemple. L'équilibre se trouve aussi à l'extérieur du nuage entre la base négative et le sol positif, ou bien entre la base positive et le sol négatif. Dès qu'il y a une opposition directe entre les régions négatives et positives, une décharge électrique se produit et ainsi l’éclair jaillit. Il peut provenir soit d'un nuage d' orage vers le sol, soit entre deux nuages ( on appelle cela les éclairs intra-nuages), soit d'un nuage vers le ciel, conséquence du déséquilibre électrique et l' éclair rétablit l' équilibre après cette décharge. Un éclair peut atteindre la distance de 10 à 15 kilomètres, mais c'est souvent moins la plupart du temps.
Il faut savoir que la foudre tue environ 10 à 20  personnes/an en France, ce qui n'est pas négligeable comme phénomène et qu'il vaut mieux se protéger des orages si possible. Et jusqu'à 20 000 animaux la subissent. Cela provoque aussi pas moins de 15 000 incendies. Sans compter divers matériels qui peuvent être endommagés. Comme parade, il existe le paratonnerre pour se protéger de la foudre. Il est là pour recevoir l’énergie électrique et la conduire directement dans le sol pour ainsi se perdre. Lors de la décharge, le tonnerre se fait entendre et ce jusqu’à parfois une distance de 25 kilomètres, mais le plus souvent une quinzaine. C'est l'ébranlement de l'atmosphère par l'éclair. L'air est en quelque sorte secoué, et c'est cette secousse qui crée le bruit, violent si vous êtes très près de l’orage. Le bruit se propage à la vitesse du son soit 340 m/seconde. On peut ainsi calculer facilement la distance à laquelle l'éclair s'est produit en comptant les secondes écoulées entre l'éclair et la perception du tonnerre. Un exemple : 15 secondes entre l' éclair et le tonnerre; le son a parcouru 15 x 340 mètres soit 5100 mètres : l’orage est donc à 5,1 kilomètres de chez vous. Bien pratique pour avoir le temps de protéger ses pots de fleurs par exemple ! ou anticiper lors d’une randonnée.
Nous ne serions pas complet sans évoquer la grêle. Si la température du nuage est en-dessous de zéro, la goutte d’eau se transforme en glace et donne donc de la grêle. En raison des courants, les gouttes gèlent, tombent mais le courant les fait remonter en grossissant et en gelant, fondant, gelant et ainsi de suite jusqu’à former un noyau de glace. Quand le poids est supérieur tout simplement aux courants ascendants, la grêle tombe au sol. Le diamètre est en général de 5 millimètres mais cela peut être bien plus comme la taille d’une balle de tennis. A Strasbourg, on a le souvenir d’avoir pesé des grêlons de plus de 950 grammes !. Les précipitations amènent une chute du mercure qui peut atteindre plus de 10° l’été et ce en peu de temps. Quand le refroidissement arrête les mouvements de l'air, l'orage s' arrête. Plus d'un millier d'orages sont présents à tout moment autour de la planète. L'énergie moyenne libérée par un orage correspond à celle d'une bombe H d’une mégatonne. On estime sinon que dans le monde par an il y aurait près de 20 millions d'orages qui donnent entre 50 et 10 décharges par seconde en moyenne. En France c'est environ 1 000 000 d’impacts chaque année au sol en particulier dans le sud du pays et en milieu montagneux. Les quantités d' eau sous un orage peuvent parfois être conséquentes. Dans le Bugey, en 2014, on a parfois enregistré plus de 50 millimètres tombés en à peine une heure.

 




Nos vidéos Youtube
Retrouvez toutes nos vidéos Youtube tournées en France
Tests refuges - Gîtes
Météo - Environnement
Tests hôtels - restos
Loisirs
Les chroniques nature